Création d’une autorité de certification

Création d’une autorité de certification

Nous allons aborder ici la création d’une petite autorité de certification gérée manuellement en ligne de commande par openssl.

Installation d’openssl :

Mettre en place une AC

La première chose à faire est de créer une arborescence pour les fichiers de l’authorité de certification, dans le répertoire /etc/ssl :

Ensuite il faut configurer OpenSSL pour qu’il reconnaisse cette arborescence comme celle d’une AC. Ce fichier de configuration est /etc/ssl/openssl.cnf

Le fichier de configuration est divisé en sections, qui commencent par :

Une AC est définie dans une section, le nom de l’AC dans le contexte d’OpenSSL est défini par le nom de cette section. La section particulière [ ca ] permet de définir l’AC par défault.

Le fichier de configuration contient un exemple ([ CA_default ]) qu’on va utiliser comme base pour l’exemple :

Les directives default_days (durée de vie des certificats émis par l’AC) et default_crl_days (durée de vie d’une CRL) peuvent être modifiées pour vos besoins. La section [ req_distinguished_name ] peut également être modifiée pour configurer les paramètres par défaut pour la création de certificats :

On crée le couple clef privée/publique pour l’AC AJM :

cakey.pem est la clef privée.

cacert.pem est la clef publique.

Pour assurer la sécurité de la clé privée de l’AC, on restreint les permissions sur le répertoire private,

Création d’un couple clef privée/publique utilisateur

Créer tout d’abord une clef publique et une clef privée à un utilisateur :

L’utilisateur a donc dans son home cle-privee.key et cle-publique.req.

Créer un certificat pour un utilisateur

Le certificat va être généré par l’autorité de certification. L’utilisateur donne sa clef publique à l’AC qui va la signer :

Le mot de passe de la clef privée de l’AC sera demandé pour générer le certificat.

Utiliser le certificat de l’autorité pour générer le certificat PCKS12

Une fois que l’utilisateur est en possession de son certificat généré par l’AC, il peut se créer une clef PCKS12 :

openssl va demander le mot de passe de la clef-privée de l’utilisateur.

Il sera ensuite demandé un mot de passe pour le clef PCKS12.

Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Facebook0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *