Ne pas laisser de trace dans l’historique

Lorsque l’on est plusieurs sur un système Linux, il peut arriver que l’on n’ait pas envie de laisser les commandes que l’on a entrées dans le terminal.

Il est possible d’éditer directement votre ~/.bash_history, ou effacer vos commandes à coups de history -d xxx, mais la méthode que je préfère est celle-ci:

$HISTFILE est la variable d’environnement contenant le fichier d’historique. Vous pouvez la définir à n’importe quel moment. Une fois définie à /dev/null, il vous suffit de vous déloguer pour que les commandes entrées lors de votre session soient perdues à jamais.

Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Facebook0Email this to someone

Une réflexion au sujet de « Ne pas laisser de trace dans l’historique »

  1. J’aime aussi

    HISTCONTROL=ignorespace:ignoreboth

    Un petit espace en début de ligne, on choisit quelles cmd laissée dans l’historique.
    Avoir un historique c’est bien pratique qq fois;
    Surtout si dans inputrc on a

    « \e[A »: history-search-backward
    « \e[B »: history-search-forward

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *